Aurélien

Publié le par Manu

Aurélien

Un matin de brume, sa silhouette avait disparu. Lui tout entier, de son corps si vibrant, tout avait traversé le nuage perméable après le vent d'Est. Pourtant, au plus profond de moi, je sentais encore la chaleur de ses tendres baisers, la douceur de ses mains dans les miennes. Je l'aime et je l'aimerai, à travers et derrière d'autres mondes enfouis.

Plus loin, j'ai écrit son prénom sur le sable chaud, j'ai dévoré le soleil seul pour me réchauffer car il n'était pas là, ses mains étaient à des années-lumières de ma peau. La nuit tombée, je l'entendais répondre aux étoiles, leur souhaiter une douce nuit et puis ... je m'endormais en pensant à lui. Il retournait à nouveau derrière le rideau de brume, s'évaporait de tout mon être.

Je garde de lui le parfum de sa peau et la douceur de ses yeux d'amoureux.

 

Publié dans Les mots, Mots d'Amour

Commenter cet article