Alter Ego

Publié le par Manu

Alter Ego

J'ai beau essaimer tes paroles

Les voix convergent

Vers d'autres parenthèses

Des îles oubliés

Sans frontières

Sans papiers

 

J'ai beau quitter le monde

Le ciel est monochrome

Les distances redoutables

Des insomnies

Des rêves éveillés

 

Je nous revois

Cœurs partagés

Cœurs légers

En ce long voyage

 

 

Et demain encore, tandis que le monde s'éteindra, je penserai à toi.

De mes veines des océans s'abreuveront, de mon cœur des montagnes d'or s'extirperont.

 

La nuit

Les étoiles brilleront à l'infini pour que tes yeux,

Toujours,

Contemplent le monde.

 

- J'ai trouvé ces mots écrits ce matin, noir sur blanc, sur une feuille de papier mouillé. Il y avait ces noms : Délé à Taïssa. L'eau semblait vouloir les effacer, les emporter comme ces hommes et ces femmes qui n'ont plus de voix. - 

 

 

Ce texte est dédié à tous ceux qui fuient leur pays pour une terre meilleure, une terre rêvée, paradis perdu.

 

Publié dans Les mots

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article