A manger et à méditer ( du nougat au panga )

Publié le par Manu

nougaterie_08.png

Photo: Jacasse

 

Aurélien me surprend toujours. L'autre jour, il était parti en expédition photo autour de Nancy et il est arrivé dans une rue où se cachait, entre deux maisons d'habitation, une fabrique de nougat. Oui, à Nancy, il n'y a pas que les bergamotes ! Du coup, ce week end, nous voilà devant la fabrique, la bave aux lèvres ou presque. Au début, on se demande si c'est bien là, il y a juste une sonnette, rien d'indiqué " T'es sûr qu'on est pas chez des gens là ?". Puis la seconde d'après, des paquets de papillotes de nougat, du nougat de drôles de couleurs et une petite dame au grand sourire accueillant.

 

Nous découvrons alors les fameux nougats de La nougaterie Jacasse. Des petites douceurs aux goûts surprenants de violette, rose, myrtille, mirabelle, bergamote, pain d'épice et nougat nature au miel évidement ! Les petits carrés fondent dans la bouche et on a qu'une idée, en repiocher un autre, puis un autre. Les goûter tous, sans exception parce que c'est bon, c'est du vrai, c'est pas celui qu'on trouve sur les foires à deux francs six sous comme nous l'indique la dame. C'est fait ici, derrière la boutique, dans un atelier sans doute tout petit mais ce nougat au moins, on sait d'où il vient.

Et puis repartir avec des nougats de Nancy, c'est quand même chic !

 

La Nougaterie Jacasse
36, rue Jean Lamour
54000 NANCY (Lorraine)

Le site

 

Compter 3,50€ pour un paquet de 75g de petits nougats d'un mélange de saveurs ( violette, rose, myrtille ...)

Dégustation et visite sur place.

 

 

 

image006.jpg

 

 

Pour continuer dans le domaine de la gastronomie, parlons poisson. Il y a quelques jours, une amie m'envoie un mail concernant le Panga. C'est le genre de mail qu'on reçoie parce qu'il a été envoyé en masse mais c'est surtout une façon d'allerter les gens sur leur façon de consommer. Parce que le Panga, c'est pas bon.

 

Qu'est ce que le Panga : Le Panga est un poisson d’eau douce provenant du delta du Mékong, au Vietnam. C’est un poisson à chair blanche, peu goûteux, sans arêtes et surtout, très bon marché (entre 7 et 12 € le kilo), ce qui en fait un poisson très populaire auprès de la clientèle occidentale.

Face à la disparition de certaines espèces de poissons telles que les thons rouges ou les merlus, il a fallu découvrir de nouveaux poissons aux prix les plus attractifs possibles. C’est la raison pour laquelle les vietnamiens se sont intéressés au panga, désormais produit à l’échelle industrielle dans le delta du Mékong.


Pourquoi c'est pas bon:Les pangas sont nourris principalement de farine de poissons, autrement dit, de cadavres de poissons broyés et déshydratés. Importées du Pérou, ces farines sont mélangées à des vitamines, du son de riz, du manioc du Vietnam et des résidus de soja d’Amérique, le tout cuit à très haute température. Ces aliments bourrés de protéines et provenant de l’autre côté de la Terre, n’offrent aucune traçabilité sérieuse et sont bien loin d’être similaires à ce que le panga absorbe à l’état sauvage… Gavé avec cette nourriture, en six moins, le panga pèse déjà 1,5 kg et grossit 4 fois plus vite que dans la nature…

 

De plus, pour accélérer la production de Pangas, les éleveurs ont recours à des injections d'hormones (PEE). Quelques scientifiques ont découvert que si l'on injectait les femelles panga avec des hormones féminines dérivées d'urine déshydratée de femmes enceintes, la femelle panga produirait ses oeufs plus rapidement et en grande quantité, ce qui n'arriverait pas dans un environnement naturel (une femelle panga arrive ainsi à produire 500.000 oeufs en une seule fois).

 

Enfin, le Mékong est aussi l’un des fleuves les plus pollué de la planète. Les pangas sont infectés, à hauts niveaux, de bactéries, de pesticides comme le DDT (dichlorodiphényltrichloroéthane) et de résidus industriels toxiques et dangereux tels que les métaux lourds (arsenic), les PCB ou de hexachlorobenzène (HCB).

 

Additif: Le panga peut également se retrouver dans le surimi. Vérifier les étiquettes... ainsi que celles des aliments pour animaux. 

 

Même si ce poisson semble attractif par son prix, mieux vaut éviter d'en manger !

 

 

( source: Département REM (Ressources physiques et Ecosystèmes de fond de Mer) du centre de Brest / IFREMER)

Publié dans Et pendant ce temps...

Commenter cet article

Ton Chaminougat 10/04/2013 09:38

Pas de panga dans mes nougats ! Oui, ce commentaire est nul, tu peux le dire ! Bon, reste qu'il y a des trucs qui ne donnent plus envie d'aller se nourrir à certains endroits...

Manu 10/04/2013 10:04



Aahaha ! Haut les mains, pas de nougat ! ( oui çà aussi c'est moyen !). Je pense aussi au surimi... qu'est ce que j'ai pu en manger à une époque ... en fait j'aime bien çà, mais c'est vrai qu'on
ne sait pas trop ce que c'est que ce mélange de poissons après tout ...



Catherine 08/04/2013 19:34

Le nougat : OUI !
Le panga : NON !!!!!
Merci pour l'info ; bonne semaine.

Manu 09/04/2013 10:17



C'est tout à fait çà ! Merci :)