A propos de la convention sur le commerce international des espèces menacées

Publié le par Manu

ours-polaire-canada.jpg

image: wallstock.fr

 

 

En début de semaine, la convention sur le commerce international des espèces menacées annonçait son refus dans le cadre de l'interdiction du commerce de l'ours polaire. Les Etats-Unis, qui partagent avec le Canada, la Russie, le Danemark (Groenland) et la Norvège une population de 20 000 à 25 000 individus, réclamaient son inscription à l'annexe I, qui interdit totalement ce commerce. Une même demande avait déjà été déposée puis refusée en 2010.

 

Cette espèce vit uniquement sur la banquise autour du pôle Nord, au bord de l'océan Arctique. En raison du réchauffement climatique et du bouleversement de cet habitat, les populations d'ours blanc sont globalement en déclin et l'espèce est considérée comme en danger et est classée comme protégée depuis 2008. On estime que la population d'ours blancs serait comprise entre 20 000 et 25 000 individus. Si la fonte de la banquise dans l'océan Arctique se poursuit, leur population mondiale diminuera des deux tiers d'ici à 2050. D'autres menaces sont également à prendre en compte comme l'intoxication au mercure ( déversé dans certaines zones de la planète et qui arrive via les courants marins... les ours mangent principalement des poissons qui sont certainement contaminés par ces déchets toxiques). Notons aussi la chasse à l'ours blanc pratiquée par les Inuits ainsi que par les chasseurs de trophées, le commerce des dents, des os et de la peau de l'ours à des fins esthétiques.

 

Dans un rapport de la Cites sur la convention signé à propos de la continuité de la commercialisation des ours blanc, un petit encart, le dernier de ce rapport, m'a fait sourire:

 

" Faire remarquer qu'en dernière analyse, les ours polaires sont avant tout menacés par le changement climatique et la fonte concomitante de la banquise arctique. Les parties sont encouragées à prendre des mesures à tous les niveaux, y compris à l'échelon national et international, afin d'atténuer les effets du changement climatique."

 

Comment atténuer les effets du changement climatique en sachant que l'on fait chaque année un petit pas en avant et deux pas en arrière s'agissant du respect de l'environnement. On ne peut pas produire plus d'usines et mettre des vignettes vertes sur toutes les voitures, c'est contradictoire. Qu'est ce qui a vraiment changé dans notre façon de vivre ? Tout part de la consommation et la consommation, c'est du réchauffement climatique.

Peut être alors faudrait-il modifier nos comportements en tant que consommateurs.

 

La convention est ici

 

Beutelwolf-drawing.jpg

Tigre de Tasmanie: academic.ru

 

 

Dans un autre temps, j'ai également pu lire que la CITES avait également pu travailler sur une espèce disparue, le loup marsupial. Cette espèce est considérée comme éteinte depuis 1975 ... mais il a tout de même fallut que la CITES fasse une convention pour dire que oui, en effet, on a pas vu de loup marsupial depuis des années.

Il faudrait peut être s'intéresser aux autres espèces en voie de disparition ...

 

 

timthumb.php.jpg

BIOMOOD

 

Pour rester dans la branche " environnement", je ne pense pas vous avoir déjà présenté le magazine BIOMOOD. BIOMOOD, en gros, c'est comment consommer mieux et vivre mieux en achetant de bons produits, plus sains pour nous et la planète, des idées pour la maison, pour la cuisine, la mode etc ... J'étais tombé sur le n°2 il y a deux mois avant de partir pour Nîmes et j'avais beaucoup aimé cette idée. On y découvre, par exemple, les couleurs du Feng Shui, de quoi parlent nos rêves, le ciel etc ... Le magazine est en petit format et très pratique et il se lit très facilement grâce à de sympathiques illustrations (dessins, photos, beaucoup de couleurs) et surtout, çà donne des idées pour réinventer son quotidien ! Le N°3 vient de sortir, c'est le moment de vous y intéresser !

Leur site

 

 

 

DSCN3235.JPG

Des ombres sur l'eau ... magiques.

 

Ce week end, le soleil était là, pas tout le temps, mais tout de même, c'était notable ! Nous avons redécouvert un lac non loin de la maison, c'était beau, c'était bien. Et puis aujourd'hui, une balade sous la pluie, encore plus vivifiant ! Vivement le prochain week end :)

Publié dans Et pendant ce temps...

Commenter cet article

Ton Chaminou 11/03/2013 18:37

J'avoue que j'ai eu du mal à lire l'article mais j'en retiens qu'il y a des décisions plutôt incompréhensibles qui arrivent et parfois dingues (cas du loup marsupial) ; Sinon, j'ai aimé pouvoir me
promener avec toi samedi après-midi et hier, mais samedi c'était mieux !

Manu 12/03/2013 11:53



Merci de m'avoir lu en tout cas ( et d'y être arrivé! ). Les promenades, c'est toujours super avec toi, vivement les prochaines !