Choisir entre la ville ou la campagne

Publié le par Manu

 

P6290037.JPG

 

 

Il y a quelques jours de cela, j'étais en promenade avec mon cher et tendre à Nancy. Il faisait beau, il faisait chaud et nous avions programmé de nous rendre au restaurant l'Arsenal. Qu'est ce que le restaurant L'Arsenal ? C'est un restaurant de cuisine traditionnelle et plutôt (il me semble) contemporaine où l'on est servi comme des rois ( trois serveurs pour deux clampins, c'est bien!), où il n'y a pas de plat du jour ( alors ne posez même pas la question à la serveuse du bar en rentrant, çà risque de l'énerver) et qui a semble t-il le label maître restaurateur.

Le label maître restaurateur, parlons-en. C'est un label qui a commencé en 2007. Les conditions d'éligibilité sont plus ou moins restrictives: il faut avoir une expérience de 10 ans en tant que dirigeant de restaurant et 5 ans d'expérience professionnelle. Il faut que la cuisine soit faite sur place, que les ingrédients proviennent de producteurs du coin (donc, deux cent kilomètres à la ronde on va dire), qu'il n'y ai bien entendu aucun plat préparé et enfin, une certaine diversification des plats ( 4 entrées, 4 plats, 4 desserts par exemple...si vous voyez une carte avec plus de 10 plats différents, le restaurant où vous êtes entré sert sans doute des plats préparés). Suite à cela, il y a tout un cahier des charges sur le service client à respecter (d'où cette courtoisie envers les clients à l'Arsenal, et sans doute un peu trop de chichis mais quand même, on va pas chipoter!), sur l'aménagement intérieur et extérieur et bien sur, sur les conditions d'hygiène en cuisine et partout ailleurs.

Trois organismes sont accrédités à labelliser Maître restaurateur: l'Afaq - Afnor, Aucert, Qualité France-SAS et Qualunion.

 

 

P6290032.JPG

 

Mais revenons au restaurant l'Arsenal. En arrivant, la carte semble délectable, réjouissante même. "Oh, chéri, on va manger dans un super bon restaurant!" lui dis-je avec enthousiasme. Il y a du choix sans avoir trop d'éléments et j'aime çà. Je choisi donc un plat de poisson, la blanquette de lotte à la citronnelle et ses petits légumes. Je fais l'impasse sur le vin. Mon amoureux prend une poire de bœuf poêlée à la basquaise et ses pommes de terres grenailles. On reconnaît tout de suite l’appétit d'un homme et celui d'une femme. Pour nous mettre l'eau à la bouche, un serveur nous sert une rillettes d'agneau au curry. Un délice pour le palais. La rillettes, servie avec son pain croustillant, fond dans la bouche et laisse s'échapper toute les saveurs de l'épice. Je voudrais faire semblant de bien me tenir mais je pioche quelques fois dans la verrine, en attendant les plats qui ne tardent pas à arriver après une bonne quinzaine de minutes.

Nous voilà devant deux assiettes gourmandes, aux belles couleurs. La mienne, semble très appétissante. Première bouchée, hum superbe. La lotte est moelleuse, les petits légumes aussi et surtout, la citronnelle est au rendez-vous...malheureusement pas pour longtemps. Plus je mange et plus j'ai l'impression que la sauce à un goût de fromage fondu du style petit munster fermier. Très agréable...surtout avec des fèves. Oui, des fèves par dizaine dans une si petite assiette. Si bien que je fus très vite rassasiée et aussi, malheureusement, dégoûtée du plat. Sans doute que la sauce, en refroidissant change de goût. Heureusement que la salade de mâche était là.

Je laisserait mon bien aimé faire son commentaire sur son plat qui fut apparemment très agréable à déguster (Oh! quelles pommes de terre! Hum!)

 

P6290038.JPG

 

 

Le dessert arrive. Nous avons choisi tous les deux un entremet aux Calissons et melon infusé au basilic. Bon, le Calisson, c'est ce petit biscuit de la Provence il me semble ? Je n'en ai jamais goûté...je ne savais donc pas ce que je devais ressentir dans cette sorte de pâte biscuitée au goût très doux et un peu alcoolisé. Le melon était bof, sans plus. Il avait était laissé dans un alcool sans doute et c'est ce que je sentais dans le biscuit. Par contre la crème chantilly avec le chocolat blanc, c'était le meilleur! Je n'aime pas la crème chantilly mais elle avait un goût très fleuri, très vert que j'ai bien aimé et le chocolat blanc était très savoureux.



La note: 3/5 pour le plat et 4/5 pour le dessert. Oui, je suis sans doute méchante (Oh la michanteeee!) mais il y a des saveurs qui ne vont pas ensemble. Surtout le fromage avec les fèves!



Si vous habitez Nancy où pas loin, ce restaurant est assez sympa pour un repas gastronomique en amoureux. Après, il reste onéreux. Pas de petits prix ici. Mais, aux Pissenlits, à côté des galeries St Sébastien, vous aurez un plat du jour pour moins de 10€ avec l'assurance de ressortir de table en ayant bien mangé. La cuisine y est traditionnelle et l’atmosphère assez familiale.



Prochaines expéditions culinaires à Paris!



 

 

P1060255.JPG



En campagne, c'est différent. Il n'y a pas le brouhaha des voitures, des passants, de tout ce qui fait de la ville un endroit pas très calme. Hier, c'était vraiment la campagne, les chemins pommés, les vaches paisibles, les petits villages pommés, les ruines d'un château perdu ...bref, c'était magnifiquement reposant. Si calme que je ne vous donnerez aucune adresse de peur de vous croisez, vous qui que vous soyez, la prochaine fois au détour de ce château tranquille. Je peux juste vous dire un truc: le château en ruines est gardé par un chat très cool qui fait des câlins sur demande!

Ah, la campagne !

<3 "Mon cœur, lui seul sait où je vais."

Publié dans We are free

Commenter cet article

Ton chaminou avec un appetit de chaminou 05/07/2012 19:46

Parlons donc de cette poire de boeuf ! En commençant par l'essentiel dans un plat comme celui-là : la viande. Cette dernière était tendre comme du marshmallow, c'est dire si elle était tendre !
Pour ce qui est des légumes, ces derniers donnaient envie d'aimer le sud mais les saveurs basquaises ne sont pas les mêmes que celles du couscous, chose à rappeler dans la cuisine d'un restaurant
de ce cran... / Je me demande quel sera notre prochain restaurant ? Je me demande, aussi, quel sera notre prochain chat... Croisé ?

Manu 06/07/2012 10:17



On dirait le suuuud....lalalala! Merci chaminou pour ce détail...j'ai l'impression que ce restaurant aime mettre des goûts bizarres dans leurs plats!


Je me le demande aussi ...à Paris en tout cas :)


Chat...chapeau de paille...?