Choix de poésies

Publié le par Manu

P1210981.JPG

 

 

" Ah, quel grand arbre! Il monte dans le ciel comme une fumée. Il a pourtant d'épaisses branches bleues qui sont comme des bras qui s'ouvrent de toutes parts, on dirait pour étreindre, on ne sait qui, pourtant, dans ce ciel où il n'est personne.

Et quand on s'approche de lui, comme cet enfant maintenant, on voit que ses feuilles sont larges, vernissées, avec des veines d'un rouge cuivré pour se ramifier dans un vert de nulle part dans l'esprit. Un vert comme d'abîme, un abîme où gronderaient des orages.

[...]

La soirée avance, bien que la lumière s'immobilise. Le voyageur de ce pays de prairies et de flaques d'ombre y continue son chemin, il passe devant encore des chênes, encore des ormes ou des érables qui sont en groupes de plus en plus, avec des buissons à leurs pieds désormais, presque des taillis, et de la brousaille. L'orée est proche, il la franchit, il est vite sous le couvert, il s'éloigne sans se retourner dans cette forêt où tout est chemin, où rien ne va nulle part."

 

Extrait de la poésie Les Arbres dans le recueil L'Heure présente, Yves Bonnefoy

 

 

P1210972.JPG

P1210985.JPG

Publié dans Les mots

Commenter cet article