Five o'clock - Mon Amour

Publié le par Manu

 

P1220012.JPG

 

 

Le soleil débordait de dessous les nuages basanés, nuages de lait. Des heures et des heures d'apesanteur, quelque part bien mystérieux, ces rêves qui somnolent, en partance pour l'ailleurs. Des lunes de sable, des lunes vaporeuses, vapeurs d'odes à la nuit. Bientôt la nuit.

Five.

Dilué dans un sillage d'étrangers, dans une lumière tendre, évaporé. D'amour et d'insomnie, d'eau de pluie. Le visage est dévoilé, aux abords, une tasse de thé, tendre et fragile, une note de vanille. Et plus loin là-bas, des cœurs dociles, intimement liés d'idées boisées. La rose poivrée s’enivre, flotte sur son lit de pétales argentés, macérés de nuits infinies, tendrement, d'écorces de fruits confits.

Five.

Le soleil bientôt s'effeuillera de ses dentelles si fragiles, dévoilera l'or des mots, notes boisées. Je fermerais les yeux, tasse de thé, cuir de nuit, cendres de lune, bois de lumière, imperméable à la poussière. Baisers chauds.

Five o'clock.

 

 

Parfum intense d'un amoureux fascinant.

Commenter cet article