Paris deux nuits - 1

Publié le par Manu

P1160523.JPG

Boutons de porte en céramique, passage du Grand Cerf

 

Paris un jour. Paris deux jours et demi. Il fait gris mais tant pis, nous retrouverons Paris par ses grands boulevards, puis à se perdre par quelques petites ruelles, nous croiseront le faste, le luxe de la capitale. Là, les lumières scintillent, les grands monuments s'exposent et à terre, sur le bitume glacé de Paris, quelques cartons en guise de lit. Quelques hommes tentent de trouver le sommeil dans le brouhaha de Paris.

 

P1160518.JPG

Galerie Vivienne

 

Tout commence vers Rambuteau, une station de Métro que nous finirons par connaître par coeur. Il y a non loin de là le Centre Pompidou que nous contournerons sans jamais y pénétrer pour enfin arriver à notre premier rendez-vous: une crêperie. Une pincée de minutes plus tard et quelques contournements, nous nous engageont dans la galerie Vivienne dans le 2ème arrondissement. Cette galerie datée de 1823 m'impressionne, m'éblouie par sa lumière, sa longueur aussi: 176m; on y trouve quelques boutiques de mode dont le fameux couturier Alexis Mabille, ainsi que le salon de thé A priori thé qui n'a apparement pas la priorité de servire les français. Il est préférable de parler en anglais ou en allemand pour se faire servir dans la demi heure !

 

P1160585.JPG

 

P1160587.JPG

Expo Un moment si Doux, Raymond Depardon

 

Notre parcours se poursuit vers le Louvre. Nous descendons vers les jardins des Tuileries car nous souhaitons nous rendre au Grand Palais pour une expo digne de ce nom. Quelques clichés en noir et blanc plus tard, nous y voici : Un moment si doux, l'expo tant attendue par Aurélien de Raymond Depardon. Apparement, nous avons manqué de peu le photographe qui devait être présent à l'expo la veille ... tant pis pour nous, nous nous contenterons d'admirer ses clichés plus vrais que nature, si personnels et humains. Raymond Depardon, le monsieur qui connait mieux le Tchad que la Meuse m'impressionne. Il aime prendre en photo ce que tout le monde pourrait capturer dans son appareil mais que personne ne fait ... c'est dire !

 

P1160622.JPG

Passage du Grand Cerf

 

Je ne sais par quels chemins nous sommes arrivés au passage du Grand Cerf mais nous y voici: un autre passage assez long ( 117m) créé en 1825 ... avec toujours cette même lumière qui donne envie de s'y arrêter un bon moment. Mais il commence à se faire tard alors nous remontons doucement vers le Centre Pompidou pour nous arrêter dans un salon de thé calme et splendide à l'intérieur: Le Jardin de Thé. La déco y est très soignée: théières décoratives, lustres et appliques murales art déco, tourne disque en pose gâteau ... ce lieu est chaud, idéal pour une pause gourmande ou un thé pour se requinquer !

 

P1160639.JPGSalon de thé Le Jardin de Thé, derrière le Centre Pompidou

Publié dans We are free, Voyages

Commenter cet article

Ton Chaminou 02/12/2013 14:58

Je t'avouerai que je trouve tout cela un peu confus mais peut-être avais-tu la volonté de ne pas mettre les faits chronologiquement mais plutôt de te laisser aller à l'inspiration (ce que je risque
de faire également donc...)? Après tout, il reste la magie de certains instants, l'exposition, le petit salon de thé à Beaubourg... Vivement la suite !

Manu 02/12/2013 17:00



Hum ... je dirais que j'ai écris dans le sens où je pensais à ma journée ... à voir !