Protection des espèces sauvages et de l'environnement

Publié le par Manu

 

 

chatsauvage-2.jpg

Chat Forestier.carnivores-rapaces.org

 

C'est un dimanche un peu spécial. Hier, Aurélien me parlait d'un article lu au sujet d'un braconnage qui aurait eu lieu en Haute Saône: des chasseurs auraient tués des centaines d'espèces protégées dont des chats forestiers. Aurélien, choqué, a laissé un mot sur son Facebook qui n'a attiré presque personne ... à croire que les gens ne s'intéressent qu'au destin tragique de Paul Walker ou d'autres choses qui n'ont pas vraiment d'intérêt. Cette information nous a laissé de glace: Pourquoi tuer des espèces protégées et de quel droit ? et puis ces étudiants en environnement, payés pour capturer ou tuer ces animaux, comment et pourquoi font-ils cela ?

Doit-on bannir la chasse ou du moins, limiter la venue des chasseurs sur certaines zones?

Il y a bien des zones qui sont classées comme étant des " parcs naturels" ou des " zones protégées", mais elles sont limitées, trop peu à mon humble avis et en dépit du bon sens ( il me semble) ne sont pas si protégées (on chasse tout de même dans une zone protégée, même une zone Natura 2000, oui ! )

 

Les hommes construisent toujours davantages, se rapprochent des zones naturelles et de plus, chassent toujours autant. C'est à se demander quel sera l'habitat des animaux dans 50 ans ... Quelles sont les chances de survies de certaines espèces menacées de nos forêts ?

Pour ce qui est des Vosges, je me suis intéressée au Lynx avec Aurélien. Sur le site de l'association FERUS, on estime une population de 30 à 40 individus sur tout le territoire des Vosges ( ce qui englobe en fait l'Alsace, le versant Nord de celui-ci et donc vers la frontière allemande). Pourtant, en ce début d'année, on pouvait lire sur la toile que le Lynx ne se montrait plus dans notre région ... aurait-il disparu ? On sait que ce mammifère est très peu visible, presque impossible donc à vérifier ...Mais ce qui est certain, c'est que dans ces mêmes articles lus, les défenseurs des animaux s'interrogent sur la grande partie des animaux braconnés.

Les chasseurs s'en prennent au prédateur, mais eux-mêmes ne sont-ils pas des prédateurs pour tous les animaux ? Et puis il est normal que le lynx se nourisse s'il veut vivre: on appelle çà l'instint de survie il me semble ! Et le chasseur ne tue pas pour survivre, il tue pour tuer, pour décimer une espèce menacée mais pas que ...


Autrefois, la chasse était un loisir très à la mode. On chassait pour s'amuser, pour ramener du beau gibier, pour épater les autres aussi ( je pense aux fameuses têtes de sanglier au dessus des cheminées, de la peau d'aligator qui ornait un mur d'un gîte qu'on avait loué quand j'étais gamine). Aujourd'hui, les habitudes ont changées et même si les gens s'intéressent peut être davantage aux espèces menacées, d'autres n'en demeurent pas moins indifférents. J'ai l'impression qu'en plus, la chasse est devenue un loisir commercial. Certains chasseurs revendent le gibier abbatu ( là aussi, c'est du vécut) ... et que dire de l'ivoire des éléphants ou des peaux d'ours etc ... mais ne nous égarons pas.

 

once.jpg

Le fantôme des montagnes, la panthères des neiges, l'Once, magnifique espèce menacée.


Il est grand temps que les gens comprennent qu'il faut changer nos habitudes, qu'il faut faire quelque chose pour éviter ce genre de massacre. Il est temps aussi de s'intéresser à ce qui sera demain, ce à quoi notre environnement ressemblera dans quelques années. Au lieu de faire venir des chasseurs dans les écoles pour promouvoir les "bienfaits" de la chasse, on devrait plutôt éduquer les enfants aux conséquences de nos actes, leur montrer la réalité, car le lynx et bien d'autres espèces sauvages disparaitrons d'ici quelques temps et nos enfants ne pourront plus les voir que sur de vieilles photos de Wikipédia.

 

Parallèlement à mes recherches sur le braconnage, j'ai cherché des associations pour la protection des animaux sauvages et de l'environnement et je suis tombée sur l'ASPAS, L'association pour la protection des animaux sauvages. Cette ONG 100% indépendante oeuvre pour la protection animale mais aussi pour la protection du patrimoine naturel. L'association a lancé un recensement des poteaux creux en France. Concrétement, les poteaux creux sont ces poteaux qui ornent nos villes, ceux d'EDF mais aussi les panneaux des villes comme les STOP etc ... certains poteaux sont clos et ne peuvent donc pas laisser passer de petits individus comme des chouettes ou d'autres volatiles, mais d'autres n'ont jamais été recouverts et sont donc des pièges éventuels " On a pu décompter jusqu’à 1 mètre de cadavres d’oiseaux au fond d’un seul poteau, soit entre 40 et 80 oiseaux selon leur taille ! ".

 

P1160803.JPGUn exemple de poteau de rue qui n'a pas été bouché.


Alors avec Aurélien, nous sommes partis à la recherche de ces poteaux dans la ville: la plupart des poteaux que nous avons trouvés, ceux de la ville ( STOP, cédez le passage), ne sont pas obturés. Par contre, les lignes de France Telecom sont bien condamnées.

Si comme nous ce sujet vous intéresse, vous pourrez retrouver toutes les informations nécessaires sur le site de l'ASPAS.

Je pense commencer un recensement de ces poteaux ...


Et vous, qu'est ce que vous faites pour la protection de la Nature ?

Publié dans Et pendant ce temps...

Commenter cet article

Ton Chaminou 08/12/2013 17:44

Merci ! Merci pour cet article, merci pour ton intelligence, pour l'intelligence de tes mots, pour ton engouement sur le sujet et, ce que je pourrais nommer, ta bravoure ! Note pour moi-même, jeter
un coup d'oeil aux associations animales (autre que FERUS...)

Manu 08/12/2013 17:46



Merci de ta lecture mon cher et aussi de ton soutien :) Oui et c'est vrai que j'aurais pu parler de FERUS .. pour un autre article !