Puis la route vers le Nord

Publié le par Manu

DSCN4170.JPG

Chateau de Chimay, le petit théâtre

 

Puis la route vers le Nord, avec le soleil, les beaux paysages en entrant en Wallonie. Un peu plus loin, mon village, ma maison, la maison qui raisonne. L'herbe a poussé, les arbres sont haut perchés, mes parents viennent juste d'arriver. Le parc de l'abbaye n'a jamais été aussi beau avec ses petits chemins au bord de l'étang, les fleurs qui parsèment le verger. Une promenade toute en légèreté avec Aurélien et mon petit frère à qui je pose une multitude de questions. Je parle presque tout le temps, je m'essouffle et je me dis "Chut"... le silence, le silence.

Dans le village, depuis quelques années déjà, les enseignes se succèdent, s'abîment, se détachent du temps et des souvenirs. Mon père nous disait qu'il y a pourtant trente ou quarante ans, le village était vivant, on pouvait aisément trouver son poulet rôti pour le dimanche, le lait chez le fermier, ses journaux et prendre au passage ses Blondes préférées. Les jeunes ont désertés, comme partout me direz-vous et ce village en a prit un coup. La serre va également fermer, dit-on. Cela me désole parce que je connaissais cet endroit depuis toute petite. Ma grand-mère y aller chercher des fleurs, mes parents y sont allés, moi j'y suis allé pour fleurir quelques tombes.

 

DSCN4237.JPG


J'ai revu mon grand-frère, ma belle-soeur et le petit Coco qui court partout, qui fait "pan-pan" a tout le monde et qui vient doucement près de moi pour me demander avec un grand sourire " Tu pourras m'offrir le bâteau Playmobil pour mon anniversaire, Tata Manu ?" ... mais bien sûr, avec une petite tête aussi mignonne que la sienne ... ce gamin pourrait tout avoir ! Du coup, dans le salon, c'est l'instant ou l'on parle BD, anecdotes rigolotes de brocantes ici et là, de J. les bons tuyaux ... C'est aussi comme çà que j'ai des nouvelles de mes cousins et cousines, de tous ces gens qui nous ont oublié je ne sais pas vraiment pourquoi. Les trucs de famille quoi ...

 

DSCN4258.JPG

En cette période, le muguet bleu colore densement la forêt. Tandis que les petits brins de muguet blanc se vendent sur les trottoirs de nos villes, quelques promeneurs connaisseurs des coins viendront chercher leurs petits bouquets de bleu-violet. Cette couleur est juste magnifique, intense et l'odeur est subtile. C'est quelque chose entre la rose et le muguet blanc que j'essaie de ne pas manquer chaque année. En plus, Aurélien m'a offert un sublime bouquet, j'étais aux anges ! Malheureusement, c'était dans les derniers jours, nous n'avons pas pu le ramener dans les Vosges mais je l'ai pris en photo, sous toutes les formes !

 

Dans une autre forêt, nous sommes tombés sur des carreaux anciens; quelqu'un les aura sans doute déversé dans ce coin peu connu pour s'en débarrasser. Bien que le geste soit très con, les carreaux étaient beaux et m'ont rappelé ceux de la maison de mes grands parents.

C'est ce même jour ou nous sommes retourné en Belgique, chercher la fameuse Kasteel rouge pour un ami d'Aurélien. La bouteille de 75cl, pas les petites de 33cl ...rarissime en France, même introuvable, on la trouve pour rien du tout dans ce petit magasin désert. C'est d'ailleurs encore un endroit que je connaissais toujours pleins de monde à une époque. De nombreuses familles s'y arrêtaient pour manger le soir, des motards pour y boire une binouze et les vieux du coin pour se raconter leur vie en fumant clopes sur clopes. Avec mes parents, on s'y arrêtait pour acheter de l'essence, moins chère qu'en France à l'époque, ainsi que des chocolats Léonidas et des bonbons en tout genre. Aujourd'hui, on y vend surtout des Léonidas et des clopes et il n'y a plus personne au bar.

 

DSCN4172.JPG


Le Nord, c'est vraiment le QG de la famille. Mon père nous racontait un soir que, lorsque ma famille remontait dans le Nord, ma grand-mère lui disait de faire le tour de la famille, d'aller dire bonjour à untel etc ... Aujourd'hui, on ne va voir que mes grands-parents dans le village d'à côté. Il y a encore un an, j'avais du mal à aller les voir. Je m'y ennuyais, je ne savais quoi leur dire alors parfois je ne venais pas. Et puis en fin d'année dernière, je me suis réveillée et je me suis dis qu'un jour eux aussi aller disparaître. Mon grand-père, quand nous l'avons revu, avait beaucoup de mal à se mouvoir et cela m'effraie. J'ai très peu de souvenirs d'eux dans mon enfance, je ne sais pas grand chose d'eux et j'ai peur qu'ils partent trop rapidement ... Le temps m'effraie, tout passe trop vite et je me demande ce qu'il me restera d'eux après leur départ. Peut être que se sera comme avec mes grands-parents paternels, je serais dans une sorte de " quête" du souvenir passé . C'est effrayant de vivre dans cette nostalgie, tout est fantômes, tout est inexistant et pourtant j'en rêve ... à l'imparfait puisque se sont des choses, des moments que je n'ai jamais connu.


Ce que j'aime dans ces semaines de retour " à la source", c'est bavarder avec mes parents, parfois autour d'un café avec un chocolat ou même avec une bière à la main, histoire de rigoler un peu. Papa nous raconte parfois ces histoires d'enfance etc ... c'est assez apaisant, comme de se retrouver dans un endroit que l'on connaît, une forêt, un parc. Et puis il y a les brocantes, les endroits où l'on trouve souvent des trucs, ou l'on rencontre des gens que l'on connaît ou pas, partir en Belgique et rencontrer une Princesse, une vraie, rigoler avec des lunettes 3D...


Ce voyage, c'était une cure de bonnes choses. Et des bonnes choses, il y en aura d'autres à venir ... :-)

Publié dans We are free

Commenter cet article

Chrisnord 11/05/2013 09:09

Nostalgique, parfois tendre et émouvant. J'ai beaucoup aimé.
Chrisnord

Manu 11/05/2013 10:59



Oh merci beaucoup ChrisNord, je suis très contente d'avoir un commentaire de votre part sur ce blog ... j'adore le votre, j'apprends beaucoup de choses sur ma région, un Grand Merci !



Ton Chaminou 08/05/2013 18:43

Quel article ! On peut comprendre ton attachement au Nord, ton département... Bien évidemment, je n'ai pas besoin d'un article pour le savoir mais c'est quand même quelque-chose d'ancré en toi (le
Nord, pas l'article) Pour le reste, c'était sympa et même si je préfère des lieux plus ensoleillés et proche des cotes, je m'attache petit à petit à ton Nord !

Manu 09/05/2013 08:55



C'est une partie de moi qui est restée là bas, donc oui, j'y suis attachée. Merci, je suis contente que tu t'y attache un peu ... même si c'est vrai que la côte me manque également ):