« Si éclairants soient les grands textes, ils donnent moins de lumière que les premiers flocons de neige. »

Publié le par Des choses et autres ...

 

P1030402.JPG

Le chat inconnu à la fenêtre

 

 

Commençons ce nouvel article par une citation de l'écrivain, moraliste et diariste Christian Bobin. La neige est arrivée (en réalité, elle était déjà là fin décembre) et cela nous rend joyeux ...où pas vraiment. J'adore les paysages enneigés, les sapin sous la neige etc...mais les routes enneigées et surtout les trottoirs glissant, çà non! J'espère tout de même réussir à faire quelques beaux clichés avec mon cher et tendre sous la neige avant le printemps!

 

 

Je n'ai pas commencé cet article avec une citation par hasard. On va parler un peu littérature tiens...oui, comme çà, j'en avais envie!

En ce moment, je lis Théorie du Voyage, poétique de la géographie de Michel Onfray. Les bouquins traitant des voyages m'intéressent. Ici, Michel Onfray propose au lecteur d'appréhender le voyages de différentes manières, d'y réfléchir bien avant, pendant et après, d'élire une destination et comment chacun peut s'y prendre, de réaliser son voyage, c'est à dire, partir à la découverte de choses nouvelles mais aussi découvrir d'autres personnes et se découvrir soi-même. Finalement, c'est un bouquin qui nous questionne sur la possibilité de voir ailleurs, pourquoi et comment. Ce n'est pas un livre sur un voyage en particulier mais plutôt sur le voyage personnel. On peut y lire sur la première page " On ne devient nomade impétinent qu'instruit dans sa chair aux heures du ventre maternel arrondi comme un globe, une mappemonde." Ce livre me fait aussi penser à ma propre vie, ma propre réalité. Aux départs et aux arrivées soudaines sur une terre qu'on ne connait pas forcément, où l'on ne connait personne. Un mot revient souvent dans cet essai, la "quintessence". Ne garder que la quintessence d'un lieu, ce qui le rend unique, surprenant.

La Théorie du voyage de Michel Onfray est un livre que je vous recommande si vous souhaitez changer vos habitudes de lectures. Ce n'est pas un livre extrêmement facile à lire- c'est plus un essai philosophique sur le voyage pour moi-mais il est vraiment bien écrit, chaque mot est à sa place, chaque page nous porte un peu plus sur une théorie du voyage à concrétiser personnellement.

 

Un autre de mes coup de coeur de ces dernières semaines: Alexandre et Alestria de Shan Sa. C'est une auteure que j'aime particulièrement pour sa poésie, son sens de l'imagination indéfinissable quand il s'agit de créer un lieu, une époque, des personnages et son histoire. J'avais déjà lu de cette écrivaine chinoise, il y a quelques années de cela, la Joueuse de Go que j'avais admiré. Puis quelques temps après, j'ai trouvé sur une brocante Porte de la Paix Céleste qui m'a beaucoup beaucoup plut également et que j'ai trouvé d'une poésie rare, un style tout à fait nouveau pour moi qui était alors habituée à des romans un peu plus classiques.

Alexandre et Alestria, c'est d'abord L'Histoire revisitée. Alexandre dans sa jeunesse, Alexandre devenu Le Grand ... et puis Alestria, la reine des Amazones. Un livre sur la rencontre improbable de deux êtres différents, opposés. Un livre écrit dans le langage des oiseaux. Un livre pas pudique du tout mais d'une sensualité impressionnante. Même si l'on repense à l'histoire d'Alexandre (sans être une grande Historienne!), on se doute que le livre est très poussé, très imaginatif. On a parfois l'impression d'être dans un péplum ou alors dans le monde merveilleux des êtres qui n'existent pas, des fées etc ...C'est un livre à contrastes. D'abord par les histoires différentes des personnages ( Alexandre, Alestria, Tania la suivante d'Alestria, Darius ...), par la férocité de certains passages notamment sur Philippe, le père d'Alexandre, des batailles aussi et puis la douceur et la sagesse d'Alestria, de son peuple.

Je pensais lire une biographie d'un personnage mythique, j'ai lu un roman d'une grande poésie, éternelle, d'une rêverie sans pareil. Un conte beau, inspiré, coloré.

C'est un livre que je vous recommande pour les soirées fraîches où il n'y a rien à la télévision, où bien au printemps, à l'ombre d'un grand arbre qui fleure bon la liberté et le lointain.

 

  --->   Et vous, quelles sont vos lectures du moment ?

 

Et puis pour finir en musique:

- The Black Keys, El Camino, leur tout nouvel album sur lequel on voudrait danser comme des fous à chaque fois que l'on entend " Lonely boy" : link

- Liz Green, O Devotion!, quelques refrains entêtant, de bonnes mélodies folk, un petit soupçon de rétro pour cet album offert par mon amoureux qui donne envie de garder le rythme link et de se dire ...

 

...    CARPE DIEM

 

Publié dans Entre les lignes

Commenter cet article

Ton chaminou pas à la fenêtre 31/01/2012 18:31

Blablabla pour la neige ! Ca craint la neige ! :) Sinon, intéressant ce petit article sur tes lectures (enfin tes dernières lectures...) ma chère !

Des choses et autres ... 31/01/2012 18:44



Merci très cher