Strasbourg, main dans la main.

Publié le par Manu

DSCN1661.JPG

 

On avait hâte: à vrai dire, on y pensait depuis des lustres à faire ce marché de Noël! Pour le coup, j'avais réservé un hôtel en avance, avec un tarif préférentiel mais quand même ... quel monde!

 

Levés tôt, nous sommes partis main dans la main dans la nuit noire. Il n'y avait personne et aucun train, pas même un contrôleur. Normal, c'était dimanche. Notre train de Nancy, en partance pour Strasbourg, était vers 11h. Il nous a donc fallu trouver une bonne âme pour nous amener jusqu'à Nancy. Beau papa fut cette bonne âme qui roula à plus de vitesses... j'en avais la tête dans tous les sens.

Nancy, un thé chaud-croissant plus tard, nous partîmes dans quelques rues au beau matin, main dans la main. Les coureurs du dimanche s'apprêtaient sur la place Stanislas pour la course de la Saint Nicolas, celui qui ressemble au Père Noël ou le Père Noël qui ressemble à lui, c'est selon.

Le train, les paysages, la grisaille qui défile, la forêt, immense, majestueuse comme une chaîne de montagnes qui n'en finit pas de nous dévoiler ses mystères.


Et derrière cette forêt, à quelques kilomètres, Strasbourg. Nous avons marché tout droit, main dans la main, en suivant les gens parce que nous ne connaissions pas. Des grandes rues, le tram avec son "gling gling", les vitrines décorées pour Noël... et puis les marchés de Noël. Partout, tous les mêmes à chaque bout de rue. Partout aussi, des effluves inévitables de vin chaud: la douce odeur des épices me rappelle des souvenirs de Noël en Allemagne et ailleurs. Des étales de friandises, de gourmandises, de pain d'épices, de Stollen surmonté de neige éternelle, de chocolats, de ... bizarreries en tous genres concernant les guirlandes électriques qui font mal aux yeux, les petits sujets à décorer les sapins ...

Tous ont les yeux rivés sur ces étales qui dévoilent un peu de bonheur, de chaleur.

 

DSCN1647.JPG

Plus loin, à la hauteur de somptueuses maisons, je perçois la Cathédrale Notre Dame. Une beauté à couper le souffle, mesure et démesure des grands bâtisseurs, chef d'oeuvre de l'art gothique par excellence, j'ai tout à coup envie de ne plus détacher mon regard de cette oeuvre sublime. Les trois portails ornés de décors somptueux, la rosace qui me fait tourner la tête, puis l'intérieur avec les vitraux qui donnent de la couleur à la grandeur de cette cathédrale, le grand orgue à des hauteurs de nous, l'horloge astronomique et énigmatique, symbolique.

Malheureusement, nous n'avons pas pu monter tout en haut de la cathédrale. J'aurais bien voulu, mais il fallait encore payer... c'est fou ce qu'on peut dépenser dans les sorties!

A quelques pas de la cathédrale, la maison Kammerzell au colombage richement sculpté. C'est la plus ancienne maison de Strasbourg ( il me semble) et sans doute la plus jolie.

A quelques encablures de là, le quartier de la Petite France. Main dans la main, nous parcourons au moins deux fois les  petites rues pittoresques de ce quartier si joli. Là encore, des odeurs émanent de certaines boutiques, des restaurants parfois qui proposent la traditionnelle Flammekueche ou encore des artisans qui font rêver les touristes avec leur pain d'épices fait maison.

 

DSCN1669.JPG

La nuit tombe peu à peu et nous découvrons un petit bistrot planqué au fond d'une rue: le TrolleyBus. Ambiance très jazz, très calme et reposant après quelques heures de marche. Deux chocolats chauds nous redonnerons des forces pour affronter les marchés de nuit!


Le lendemain, après une nuit franchement bienvenue, nous décidons de nous balader sous la pluie, de découvrir un peu plus Strasbourg au petit matin. Les baraques de Noël ne sont pas encore ouvertes et personne ne se ballade dans les petites rues calmes de la ville.

 

bistrot_et_chocolat_01.jpgCrédit photo: Flavien Gérard


Dans un coin un peu reculé derrière la cathédrale se trouve un restaurant dont j'aimerais garder l'adresse pour moi tellement il est incroyable! Bistrot et Chocolat se trouve rue de la Rape. En passant dans cette rue, une plaque dorée nous indique une école de pâtisserie avec un nom qui ne passe pas inaperçu: Christophe Felder. Tout de même!

Bistrot et Chocolat, c'est un lieu atypique, une cuisine très très fine, recherchée, je dirais hors du commun. Rien que la vue de lasagnes aux légumes oubliés tels le rutabaga me fait saliver. Je prendrais un verre de jus de pomme au goût divinement fumé et trois boules de glace maison: marron, vanille, caramel au beurre salé. J'en ai encore des frissons. Tout çà pour presque rien, nous aurions payé plus cher ailleurs.

Quelques photos de nounours et puis le tram en direction du musée zoologique.

 

DSCN1713.JPG

Main dans la main, nous découvrons seuls les deux étages de ce beau musée. Des bêtes féroces, des plus gentilles, des malheureusement disparues, des oiseaux par milliers, pas de paon mais un lynx au pelage moumoute. J'ai adoré découvrir des espèces inconnues sur les planchers grinçants de ce musée un peu perdu.

Derrière le musée se trouve le jardin botanique. J'avais lu de jolies choses à son propos et je voulais absolument y passer. Malheureusement, il était exceptionnement fermé pour cause de travaux.

De retour en ville, trempés, nous décidons de revenir au TrolleyBus. Nous avons maintenant nos petites habitudes! Au fond du bar, nous prendrons chacun un thé du hammam. Bon moment, reposant.


DSCN1692.JPG


Le lendemain, c'est bientôt le départ. Main dans la main, nous prenons la direction du barrage Vauban. Nous reprenons ensuite les mêmes petites rues, nous tournons en rond à vrai dire. Nous tombons heureusement sur la Fnac où je trouverais un livre sur les bredeles, histoire de faire du "maison". Comme nous ne savons pas où manger ni quoi, ni comment ni ...enfin nous retournons à Bistrot et Chocolat ou Marie nous accueille avec un grand sourire : " Vous pouvez reprendre la même table qu'hier si vous le souhaitez!". J'ai pris un flan de petits pois avec sa purée de topinambours et choux de Bruxelles. Il ne faut pas le dire, mais c'était encore meilleur que la veille! Le dessert du jour était une île flottante au basilic avec sa crème anglaise et son coulis de fruits rouges. Je n'ai pas hésité et je n'ai pas été déçue; c'était juste d'une légèreté et d'une finesse incroyable. Le petit jus de pomme et le thé au jasmin pour terminer. C'était royal! Aurélien s'est également régalé et il vous expliquera son repas dans son prochain article!

Marche sour la pluie en direction de la gare, bras dessus, bras dessous. Le trajet retour était différent: un peu comme quand on est content de revenir à la maison mais avec cette incertitude de ne pas savoir quand on reviendra. J'espère bientôt ... en tout cas, j'ai -10% sur notre prochain passage à Bistrot et Chocolat!

 

Le train paraît s'envoler dans les airs...si seulement. Des ombres se dessinent, des mirages, des îles perdues dans un océan orange éclatant. Une lumière magique s'étale dans le ciel au crépuscule de ce jour. Puis la nuit, le vent tourne et c'est le retour à la maison.

 

DSCN1741.JPG

 

Détail du voyage:

 

Hôtel: Le Grand Hôtel, place de la gare. Réserver quelques semaines à l'avance pour avoir des prix.

Premier restaurant: La chaîne d'or, grande rue. Cuisine alsacienne. Sympa, ambiance familiale. Prix honnêtes.

Second et troisième restaurant: Bistrot & Chocolat, 8 rue de la rape, derrière la cathédrale. Cuisine végétarienne, plat du jour en semaine à 7,90€. Label Maîtres restaurateurs.

Bar: Le TrolleyBus, rue Sainte Barbe. Ambiance cool et jeune, carte de thés, de cocktails...

Maison Alsacienne de Biscuiterie: 16 rue du Dôme et deux autres magasins à Strasbourg.

Les ballades: La Petite France, la Cathédrale Notre Dame et sa place ou trône également la maison Kammerzell, les musées ...

Publié dans We are free

Commenter cet article

Nais' 30/11/2012 20:04

Bonsoir Manu !
Eh bien quelle expédition n'est-ce pas ? J'ai l'impression que votre petit passage à Strasbourg vous a bien plu, et j'en suis ravie !

Manu 01/12/2012 11:49



Bonsoir Naïs, Oui c'était vraiment sympa et j'y retournerai avec grand plaisir ... mais d'abord, j'irais bien à Nuremberg l'an prochain ou à proximité de la frontière!



Balladine 30/11/2012 19:16

Merci pour ce bel article, pour l'instant nous hésitons entre Strasbourg et Nancy pour un petit séjour fin décembre. Bonne soirée

Manu 01/12/2012 11:47



Bonjour Balladine, Strasbourg, c'est super pour les marchés de Noël, il y en a 12 dans la ville et c'est, je trouve, plus joli que Nancy. Je connais bien Nancy, j'habite pas très loin et je peux
vous dire qu'à Nancy il n'y a qu'un marché devant la Fnac ... mais sinon, le musée des beaux arts est à voir absolument, la place Stanislas incontournable, le parc de la pépinière magique ...!


PS: Strasbourg avant et pendant les fêtes, c'est très très cher...évitez ce moment!



Ton Chaminou de Noel 28/11/2012 19:54

J'aime ton article ! J'aime voyager à travers tes mots, repenser à ces moments agréables, je passe pour ce qui est plus ch... comme la météo, par exemple ou la fermeture du jardin botanique.
Surtout, j'ai envie de mettre ma main dans ta main...

Manu 29/11/2012 10:39



Merci mon Amour, tes mots me font plaisir et j'avoue que c'était vraiment un beau weekend avec toi, comme je les aime et comme j'aimerai en avoir pleins d'autres! Vivement le prochain!