Retour de vacances

Publié le par Des choses et autres ...

Un retour de vacances, comme vous le savez tous, n'est jamais évident. C'est pourquoi il est important de penser à des choses succeptibles de nous motiver.

 

Du soleil comme s'il en pleuvait, oui mais non. De pluie, et puis deux jours de beaux temps. Pas de quoi devenir café au lait! Nous avons (moi et mon cher et tendre, accompagnés par mon très cher petit frère) partagés de beaux moments sur les plages de Vendée, à Nantes aussi autour d'une tasse de thé...

J'ai profité de ces moments pour refaire quelques photos, pour lire un peu, pour écrire, pas du tout.

En tout cas, çà m'a fait un bien fou de repartir vers l'océan. J'en avais bien besoin.

 

 

P1040864.JPG

 

 

Nous avons, durant deux semaines, parcouru  près de 1 900 kms. Nous sommes aussi montés vers le Nord avant de revenir en Lorraine. Là encore, çà a été une vrai bouffée d'air frais surtout qu'il n'y faisait pas bien chaud! Nous avons parcouru les rues de Lille sous la pluie, en cherchant à tout prix un musée à voir avant de repartir. Nous sommes tombés sur une expos photos qui recevait ce jour-là des professionnels de chez Nikon...nous n'avons donc rien vu de l'expo!

Nous en avons profité pour ramener de la cassonnade, de la vrai, de la blonde; sans oublier les chocolats belges, Leonidas pour nous.

Une chose à voir aussi si vous êtes de passage: les verreries (pourquoi pas celle de Trélon). C'est assez mystérieux avant d'y rentrer, on se demande ce que l'on va voir et puis une fois devant la réalisation d'un objet de verre...on devient un enfant qui s'émerveille, qui veut apprendre, toucher, tout voir. C'était vraiment très beau, ces couleurs...et puis garder ces gestes d'un métier qui est devenu rare, c'est superbe!

 

P1050148.JPG

 

 

Et en revenant, l'impression d'être déjà trop loin de tout çà. Penser que les vacances, çà peut être dans bientôt. Bientôt, c'est quand bientôt ?

Nous n'avons pas eu la télévision pendant presque une semaine et cela ne nous a pas trop manqué. Je pense que la période n'était pas très favorable à passer son temps devant la télévision à manger du chocolat! Mais, en retour, il y a ce devoir de citoyen à accomplir. Toujours la même impression, la même peur que l'on ai mit deux papiers dans la même enveloppe. Et puis les résultats, toujours contradictoires par rapport aux journalistes, toujours aussi déprimants, dépitants presque.

Alors je me pose ces questions aujourd'hui: Quelle est notre volonté ? Que voulons-nous vraiment aujourd'hui en France ? De quoi ou de qui avons-nous besoin ?

Je dors, je me lève, je mange, je cours ...comme tout le monde. Je pense à l'Humanité, je crois en l'égalité, en l'Homme plus que tout et je ne peux m'empêcher de penser à la fragilité de notre Terre, aux pensées de chacun d'entre nous.

 

Voyagez, vivez, regardez autour de vous et pensez à ce qui est vraiment important. Penser aux autres, c'est penser à soi, c'est penser à demain.

 

 

 

En ce moment:

 

Je lis: Le desespoir de Ned Allen de Douglas Kennedy

Et en même temps: Baltiques, de Tomas Trantrömer

J'ai vu: Young Adult il y a quelques semaines et c'était juste très bien.

J'écoute: Yeah Yeah Yeahs, Fever to Tell

Je vais faire: des biscuits à la pistache et chocolat pour mon amoureux.

Je me suis révolté avec:  Lush, contre les tests sur les animaux pour les cosmétiques et autres.

Publié dans We are free

Partager cet article
Repost0

Ceci n'est pas un article

Publié le par Des choses et autres ...

... c'est un message sauvage, deux coeurs qui se rencontrent et s'étendent, là, sur la page d'un blog.

 

P1040783.JPG

 

 

L'amoureux, pour l'article effacé Jardin extravaguant et musique aléatoire du 29 mars 2012


Les buveurs de thé, les cueilleurs de thym
Se sont retrouvés au fond du jardin
Ils se tiennent la main, leurs coeurs enlacés
Quelques lueurs du matin pour les réchauffer
Comme des feuilles séchées au subtil parfum
Prêtes à se développer dès que frémit l'instinct
L'instant qui ne fait qu'un de ces deux rêveurs nés
En ce lieu malin où la vie devient vraie...

 

 

 

L'amoureuse qui lui répond avant même que ce message lui soit écrit

 

Dans le moindre recoin de l'hémisphère, dans un semblant de paradis, la nuit, les nuits, portée par ta lumière, mon étoile, mon phare. Je ne voudrais que toi, secrètement, fidèlement, dérober à l'obscurité tes doux baisers enflammés. Éclaircir tes pensées sans l'ombre d'un doute. Venir et ne plus repartir, t'aimer, t'aimer...une vie entière à t'aimer.

 

 

 

 

Photo: Recette, théorie et pratique, Biscuits canelle, angélique et autres fruits confits de mon amoureux après 23h.

Publié dans Les mots

Partager cet article
Repost0