the ou cafe

Vintage ou Rétro ?

Publié le par Manu

Vintage ou Rétro ?

Il y a quelques jours, je me suis fais un petit cadeau : ouvrir ma propre boutique en ligne d'objets vintage sur Etsy.

Avant toute chose, un petit retour en arrière s'impose. Amoureuse des vieilles choses, je collectionne les cartes postales anciennes depuis presque deux ans et je sillonne les brocantes à la recherche de beaux objets anciens, qui ont une valeur à mes yeux, sentimentale surtout. J'ai hérité des petits matins matinaux de mon Papa, se lever le dimanche à 5h ne me fait plus peur. J'ai d'abord commencé par des brocantes dans le Nord de la France, puis en Belgique, les brocantes étant généralement généreuses ( oh oui, ces deux termes vont bien ensemble!). Parfois, j'achète des petits riens, des petits objets, des livres pour enfants d'Alain Gréé, des jouets de mon enfance, des verres – le dernier en date est un «  Denver » le dernier dinosaure, trouvé par mon amoureux ! Mais également de la vaisselle : je cherche souvent des assiettes Duralex, ces assiettes aux couleurs pop des années 60 dans lesquelles ma grand-mère nous servait la soupe ou encore un bout de cette merveilleuse tarte à la groseille.

Je suis une éternelle nostalgique. Depuis des années, je rêve d'ouvrir ma boutique-brocante, une vraie pour de vrai, rien qu'à moi. Mais pour le moment, je suis encore une débutante, il me faut du stock et surtout des finances. Alors en attendant, je tente l'aventure d'une boutique en ligne sur le site américain Etsy. Ils ont un onglet « Vintage » sur lequel on trouve un tas de beaux objets, mais aussi beaucoup de choses lointaines et onéreuses. Il me faudra du courage, la tâche s'annonce périlleuse !

Sur le site Etsy, est vintage un article qui a plus de 20 ans d'âge. Un millésime peut être, authentique très certainement, emblématique d'une époque, çà oui ! Pourtant, ce terme « vintage » est partout sur le net, de quoi s'y perdre. Avant d'ouvrir ma boutique, je me suis renseigné sur les mots-clés à utiliser, en vérifiant les fiches produits d'articles proposés sur Etsy et ailleurs et ce terme est absolument partout. Et je n'aime pas du tout ce terme parce qu'on l'emploie à tord et à travers.

L'objet vintage n'est pas forcément un objet « vieux » mais il peut avoir l'apparence d'un vieil objet. Nuances. Nuances de styles et détournement d'un mot qui n'a pas vraiment de définition. Vintage est un mot anglo-saxon dérivé du français 'vendange'. Il fut en premier lieu utilisé en oenologie pour désigner le millésime d’un spiritueux ou d’un vin, et plus particulièrement d’un porto. L’industrie de la mode s’empare du terme dans les années 80 / 90 pour désigner des pièces « millésimées », de « grand cru », c’est à dire des vêtements et accessoires de collections plus anciennes de grands couturiers.

De nos jours, vintage ou look rétro sont parfois utilisés pour qualifier un objet de manufacture récente reprenant les codes stylistiques d’une époque plus ancienne dite vintage : il s’agit alors en réalité d’un objet néo-rétro. Les années 1900 à 1940 sont des époques rétro, tandis que les années 1950 à 1980 sont dîtes «  vintages », voir également les 90's. Les années plus proches des nôtres, 2000 à 2010 sont elles néo-rétro, périodes qui s'inspirent du vintage mais sont en réalité « contemporaines ». Si vous êtes perdu, c'est tout à fait normal ! Allez donc faire un tour au magasin La Chaise Longue par exemple et vous aurez un aperçu de pièces contemporaines qui surfent sur la vague du « vintage » ( mais qui ont été fabriqués il y a un mois, pffffff!)

Duralex vintage 60's
Les fameuses assiettes Duralex

En ouvrant cette boutique en ligne, je me dis que je fais revivre ces objets un peu oubliés, j'en apprends un peu plus sur eux, sur leur époque. C'est une façon comme une autre de renouer avec le passé, de ne pas l'oublier parce que quand même, les assiettes Duralex sont vraiment canons sur une table toute simple, elles décorent, elles sont stylées.

Mais c'est aussi une façon de recycler les objets, de les réutiliser, de ne pas acheter tout le temps...Et puis certaines pièces sont uniques, intemporelles, elles traversent les âges sans se démoder, sans une fissure, sans un éclat. Les objets vivent à travers nous, ils voyagent parfois jusqu'au bout de la Terre... tiens, justement, mon joli plateau de Rhodes intéresse une dame aux États-Unis ! C'est chouette, il en a déjà parcouru des miles... et ce n'est pas terminé pour lui !

 

Visitez ma boutique: brocante en ligne !

Cet article a été très largement inspiré par le blog Vintage Les Vieilles choses

Partager cet article
Repost0

Salade de lentilles corail, orange et oignons nouveaux

Publié le par Manu

Le vendredi soir, le week-end se prépare et çà commence par la liste des choses à glaner sur le marché. On cherche les plats pour la semaine à venir, équilibrés, généreux, différents, beaux et surtout bons, tout çà à la fois. Ce qui est parfois difficile. Il faut s'armer de patience avant de trouver toutes les choses à ajouter sur la liste, prévoir les petits rien qui feront toute la différence, les épices, les aromates, les couleurs aussi. Jouer sur les couleurs, c'est aussi important que le goût, surtout quand le week-end s'annonce moche.

Pour débuter notre week-end en amoureux, nous avons choisi une salade fraîche, légère et colorée. De plus, végétarienne, elle est aussi légèrement relevée et sucrée grâce à l'orange. La salade de lentilles corail, orange et oignons nouveaux était née. Enfin, elle renaissait d'un de ces livre oublié au fond d'un placard, la recette de la dernière page, derrière la photo d'un gâteau renversant et renversé. Il fallait y arriver, s'arrêter sur cette page et essayer cette recette. Aller, c'est la fête !

 

Recette végétarienne  lentilles corail, roquettes, oignons nouveaux, assiette Duralex

 

Salade de lentilles corail, orange et oignons nouveaux

 

Pour 2 personnes :

 

150g de feuilles de roquette et de mâche (type Bonduelle en sachet )

50g de lentilles corail

1 grosse orange de table

1 oignon nouveau + les tiges

½ cuiller à café de curcuma en poudre

50g d'oignon rouge, émincé

quelques feuilles de menthe fraîche et ciselée

1 c.c de vinaigre de cidre

2 c.c d'huile d'olive vierge extra

2 c.c de jus de citron

1 doigt de gingembre frais, râpé

sel

 

Faire cuire les lentilles corail comme indiqué sur le paquet ( 8-10 minutes en moyenne) dans de l'eau légèrement salée, avec le curcuma en poudre. Ajouter également un peu d'oignon nouveau et conserver le reste de celui-ci pour la recette.

Pendant ce temps, préparer la vinaigrette avec le vinaigre de cidre et l'huile d'olive. Ajouter à celle-ci le gingembre râpé, le jus de citron et les feuilles ciselées de menthe fraîche.

Dans une jatte, mélanger la salade, l'oignon rouge et nouveau émincés, les tiges ciselées de l'oignon nouveau ( pas entièrement), l'orange en quartiers, ainsi que la vinaigrette.

Dresser les assiettes : commencer par les lentilles au milieu et déposer la salade tout autour.

C'est prêt !

 

Les bienfaits nutritionnels de cette recette ( et bonne humeur!) :

Les lentilles sont l'une des meilleures sources de fer. L’oignon, quant à lui, est un aliment peu calorique, riche en vitamine C, en minéraux et oligo-éléments. On lui prête des vertus diurétiques, antioxydantes et antibactériennes. Il serait également très bon pour le système cardio-vasculaire. Le curcuma est une épice qui permet de traiter les troubles digestifs ou encore de soulager les maladies inflammatoires. L'orange est riche en vitamine C et renferme de nombreux composés antioxydants. Enfin, la roquette donne un petit goût piquant – en plus du gingembre qui réchauffe le corps et l'esprit, renferme de nombreuses propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires – qui relève merveilleusement bien cette salade. Le tout donne une recette originale, diététique, colorée et rassasiante. De plus, c'est une recette rapide et facile à faire, assez accessible pour peu que l'on est certain ingrédients sous la main.

 

Et vous, quelles sont vos salades du moment ? Vos recettes préférées ?

 

( vous remarquerez cette magnifique assiette - les fameuses Duralex - celles de mon enfance, chez ma grand-mère. Je vous en parle bientôt, de ces assiettes, de ces couleurs qui durent et durent dans le temps !)

Publié dans Thé ou café

Partager cet article
Repost0

Business is Bliss Men !

Publié le par Manu

Business is Bliss Men !

Un jour, Michaël Jackson aurait dit ceci à Paul McCartney «  Business is Business Paul ! ». ( au sujet des droits sur les Beatles). Tout est dans ces quelques mots. Le fric, c'est le fric, le fric, c'est chic.

Avec mon amoureux, aujourd'hui jour pluvieux, on avait envie de découvrir un salon « Zen&Bio ». On se dit « Youpi, une sortie qui pourrait s'avérer cool et intéressante ! ». Mais je suis revenue avec un mal de crâne. Pourquoi ? Peut être la climatisation qui déraillait, le brouhaha intérieur, le nombre de choses à regarder, les yeux qui ne suivent pas... mes yeux se sont arrêtés sur tous les stands, mon odorat sur des matières toutes plus étranges les unes que les autres. Un moment, j'ai eu un doute : ces gens qui testent un appareil à respiration apaisant sont-ils apaisés ? Non, pas vraiment, ils semblaient flippés à l'idée de savoir ce que la condensation du merveilleux produit miracle allait faire sur eux. Les gens qui achètent un savon bio au calendula à 7€ sentiront-ils la fleur ? Espérons-le pour eux !

Dans un salon comme celui-ci, à travers les allées, on retrouve beaucoup de gens âgés, au pouvoir d'achat beaucoup plus important que le notre ( le notre avec mon amoureux en tout cas), des gens qui découvrent des choses dingues, des éponges en fibres de bambou, des oreillers massant, des tisanes ayurvédiques dans des boîtes qui sentent … le carton tout joli, tout beau.

Est-ce que tout çà, çà ne serait pas un peu pour le côté tout beau, tout propre, tout bio ? Dans le Nord, on dit souvent à quelqu'un «  T'es bio ti ! »pour lui signifier qu'il est beau ( et pas bio!).

 

Quand je mets les pieds dans un magasin bio, j'ai de plus en plus l'impression que les gens regardent le bout de leurs gueudasses, à peine la caissière et que surtout, surtout, ils ne cherchent pas la discussion. J'ai commencé à les appeler les « gens blasés et snobs ». Je me souviens de cette personne qui attendait derrière moi lorsque je cherchais le bouton avec le numéro des bananes : elle s’impatientait, me collait avec tous ses sachets kraft et à un moment elle me dit « C'est pas compliqué, y'a un numéro pour chaque aliment..z'avez qu'à regarder et me laisser peser mes fruits parce que moi, je connais mes numéros ! ». Mais qu'est ce que c'est que cette mentalité ?

J'étais, ce jour, tombé sur une connasse de première qui n'avait pas que çà à faire avec son cadi remplit de sacs kraft.

 

Mais revenons à notre salon du zen&bio. Les produits proposés étaient certes souvent labellisés, mais aussi et surtout deux fois plus chers qu'ailleurs. Pourquoi ? Parce que les exposants venaient des quatre coins de notre jolie France, parce qu'un stand, çà coûte bonbon. On a acheté du miel et du pain d'épices à un apiculteur récoltant de la Creuse. Le petit pot de 200g était à 8€ et le pain d'épices à 29€ le kilo. Alors, c'est du business ou pas ?

J'adore flâner sur les marchés, goûter des produits du terroir, rencontrer les producteurs du pays, mais je préfère quand c'est local. Au salon zen&bio, on les a cherché les producteurs locaux. Ils étaient bien planqués. Au magasin bio, très souvent pour les fruits et légumes, on a des choses qui nous viennent d'un peu partout. Les oranges, çà ne pousse pas encore en Maine et Loire, je suis d'accord, mais les pommes ?

 

Pour moi, le bio, c'est trop vague. J'ai l'impression qu'il n'y a plus de limites au biologique. Comme les grandes enseignes qui se mettent au bio, Carrefour, Lidl et j'en passe... du bio qui vient d'où ?

C'est bien de manger sans pesticides, d'être engagés dans cette démarche mais au fond, est-ce vraiment bio ? Genre, les petits biscuits au chocolat du Pérou, ils sont bio comment ?

 

Et le marché du Bien-être ? Qu'est ce que le bien-être ? Qu'est ce que c'est d'être zen ? C'est faire du yoga ? Faire ses courses au magasin bio et acheter des gemmes de toutes les couleurs ?

 

Je n'ai pas envie de détailler des informations que vous pourriez retrouver sur Internet. J'ai juste envie que les gens prennent conscience que, acheter des choses, pleins de choses, çà ne les rendra pas plus zen et bio, réfléchir sur notre manière de consommer, çà c'est mieux. Voilà ce qui me rend zen. Et la bave d'escargot, çà rend pas plus belle … sauf si votre homme vous dit «  T'es bielle ti ! ».

 

Idée 1 : Essayez les marchés ! C'est pas plus cher qu'en grande surface, les fruits et légumes sont souvent de meilleur qualité et surtout, les producteurs locaux y sont présents.
Idée 2 : Avant d'acheter quoi que ce soit, vérifiez que vous n'avez pas quelques restes dans votre frigo et faites-en une soupe par exemple. Si vous avez quelques légumes qui commencent à pourrir, vous pouvez les utiliser pour un faire des bouillons cube. ( vous les faites revenir avec un peu d'huile d'olive, vous les laissez bouillir un bon moment dans de l'eau salé et vous les passez à la passoire pour ne récupérer que le bouillon que vous mettez ensuite dans les étuis à glaçons - je fais surtout çà avec les pelures de légumes que je mets dans un bocal en verre au congélateur. Une fois que j'en ai beaucoup, je les fais mijoter pour en faire des bouillons)
Idée 3 : Donnez plutôt que de jeter ! Pour les vêtements mais aussi les livres ( boîtes à livres …), les légumes …
Idée 4 : Demandez-vous «  Ai-je vraiment besoin de ce truc ? »

 

~> Essayez les chouettes idées de Idecologie !

 

Photo: Chaminou, notre Minette extra-ordinaire !

Partager cet article
Repost0

Caféine

Publié le par Manu

Caféine

Mon pull à 60% de laine fait du goutte à goutte dans la salle de bain. J'ai abusé de la caféine hier et encore aujourd'hui, tous les jours en fait. Comme au Select où je n'ai pas pu boire mon petit noir … j'ai attendu 15h et la lumière des peintures et sculptures Art Nouveau de la Cigale. C'était beau, toutes ces couleurs, comme si la ville n'était que grisaille et bourdonnement incessant. Les gens, le monde, les gens … où vont-ils ces gens qui courent ? Courent toujours. Le temps est si court et nous courons après lui, sans prendre même la peine de suivre la ligne verte, les ondoiements de l'eau, des canards qui nous regardent. Alors j'ai essayé de prendre le temps, de regarder droit devant, j'ai vu des tableaux, un tableau en particulier. La chasse à la baleine. Cette activité de chasse qui aurait cessé en 1868 … mais qui paraît toujours d'actualité. Chasser la baleine aujourd'hui, c'est chasser un monde dont on ne connaît rien. Comme si ce tableau du début du XXème était en fait plus moderne...où est-ce nous qui n'avançons pas ? A préférer détruire et reconstruire, chercher des intérêts là où il n'y en a pas, des inventions qui n'existent pas ou seulement dans le cerveau d'un surréaliste, à quelques pas de notre table ou le café se déploie, ravive la part des anges.

 

Sommes-nous réellement des surréalistes ?

Caféine

Publié dans Thé ou café

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 > >>