Nature gelée

Publié le par Manu

DSCN2892.JPG

 

Avec la neige et la pluie verglaçante, la nature reste emprisonnée dans des cascades de glace. Les paysages sont magnifiques, un peu glissant, mais offrent de belles photos. On s'imagine alors des formes improbables, des lettres, des animaux ...

 

DSCN2887.JPG

 

DSCN2881.JPG

 

DSCN2889.JPG

Publié dans Thé ou café

Partager cet article

Repost 0

Avignon puis le train de nuit

Publié le par Manu

DSCN2819.JPG

 

 

Dernier jour de notre semaine autour de Nîmes: Avignon. Du train qui nous conduisait à Avignon, nous avons pu découvrir quelques beaux paysages, ceux que j'avais déjà rencontré il y a des années lors d'un voyage dans le sud avec mes parents. De la pierre, de la verdure surtout, des endroits escarpés, pas encore urbanisés. Je pense à ce dernier jour, je pense au soleil et à après... au retour. 

En arrivant à Avignon, nous découvrons une ville très active, beaucoup de monde partout, une rue unique et droite avec beaucoup de magasins. Et puis un petit square derrière l'office de tourisme où nous prenons un bol d'air. C'était joli, gai et il y avait un chat qui dormait. Après avoir collecté quelques informations auprès de l'office de tourisme, nous sommes partis en direction du Palais des Papes. La place du Palais était pour le moins déserte et nous avons profité du soleil pour y manger notre sandwich. Puis la suite, la visite du Palais, pour le moins vide mais sublime, tant par les fresques qui ornent certaines salles que par l'Histoire de ce Palais aux 6 papes. Monter dans une des tours du Palais est juste sublime: on surplombe la ville et l'on découvre aussi un autre monument au loin, le Fort Saint André à Villeneuve lès Avignon. Ce qui est fou, c'est qu'en montant vers cette dernière partie du Palais à visiter, nous sommes tombés sur un chat qui attendait patiemment qu'on lui ouvre la porte du Palais.... nous l'avons revu un peu plus tard, dans la cour intérieure.

 

DSCN2802.JPG


J'ai trouvé cette visite très enrichissante; c'était plaisant de se balader dans un Palais du Moyen Âge, de découvrir l'Histoire d'Avignon, de ces papes qui ont apporté chacun leur tour une petite touche personnelle à ce monument grandiose. J'ai adoré découvrir les fresques éternelles, les carreaux colorés du palais ... et je me dis que ce palais devait être complètement différent à l'époque: il devait être très beau, coloré, harmonieux. Aujourd'hui, le palais à certes perdu de ses couleurs originelles, mais il en garde toute son Histoire et c'est ce qui fait de lui un Palais connut dans le monde entier.

 

DSCN2834.JPG

 

La suite de la suite de la visite d'Avignon s'est faite par les petites rues. Nous avons aussi découvert le Pont Saint Bénézet du dessous puisque l'entrée est payante et que, tout de même, çà craint un peu de faire payer plus de 3,50€ par personne pour voir un pont de moitié! En chantant comme des foufous " Sur le pont d'Avignon..." en toutes les langues ( où celles que l'on connaît à peu près), nous avons continué vers ... heu un café. Que pouvions nous bien faire d'autre, c'était la question. Nîmes nous manquait. On en a eu un peu marre d'Avignon, on tournait en rond et puis Aurélien m'a fait comprendre qu'un train partait dans 10 minutes pour Nîmes...nous avons marché ( couru) comme des malades pour atteindre le fameux train.

 

 

Nîmes, Oh Nîmes! C'était comme impossible de nous dire que ce même soir, nous allions repartir. Alors nous avons pris notre temps, nous avons redécouvert Nîmes. Les jardins de la Fontaine en soirée, au couché du soleil, un moment très romantique où nous aurions pu nous perdre et y rester tant c'était bien. Nous avons ensuite trouvé un restaurant sympa avec des têtes de taureaux empaillés, une musique un peu " boite de nuit, ce soir c'est Booooris!" et un serveur très cool au petit chseveux sur la langue. On y est resté très longtemps parce que notre train était quand même à 23h30 ...

Le train de nuit, un train un peu fantôme qui transporte des voyageurs endormis jusqu'à l'autre bout de la France. Un train dont on se souviendra comme celui qui nous a ramené au réel, au froid et à la grisaille de l'hiver.

 

Mais pourtant, là bas c'est le printemps ...

 

Nîmes, Oh Nîmes, j'ai hâte de te revoir !

 

 


Publié dans We are free

Partager cet article

Repost 0

Montpellier puis un petit bout de Carnon

Publié le par Manu

DSCN2772.JPG

 

Montpellier, une ville qui ne nous attirait pas particulièrement et dont on a fait le tour avec notre guide très spécial: Le Bis. Je ne saurais vous dire par quelles rues nous sommes passés tellement le Bis marchait vite...il me fallait parfois courir pour rattraper Aurélien et Yannick qui partaient un peu devant, moi derrière avec mon appareil tentant de prendre quelques souvenirs. En partant de la place de la Comédie, nous sommes allés entre autre dans un magasin d'appareils photo ( oui, quelle évidence!) et puis nous avons "couru" en direction de la promenade du Peyrou (oui oui, nous allons très loin dans nos voyages!). J'ai adoré me balader sur cette esplanade, il y avait du soleil, il faisait agréablement bon et la vue du château d'eau était magnifique...En contre bas, le boulevard des Arceaux et puis un peu plus loin, le jardin des plantes de Montpellier où il est interdit de jouer au foot, de manger, de se balader avec son chien sans laisse ... et de rentrer apparemment. Le jardin fermé, nous avons parcouru de nombreuses petites rues sympa et sommes arrivés après quelques efforts à l'esplanade de l'Europe qui m'a fait penser à un quartier Européen ( sans doute de nom, parce qu'apparemment, il n'y a que des appartements et aucun politique!).

 

DSCN2775.JPG

 

Ensuite, la question fatidique: "Où et quand est-ce qu'on mange ? ". Alors le Bis nous a proposé Carnon plage. Moi je voyais çà comme une vraie plage, un truc désert avec des petites allées sympa etc ... On a prit le tram super pratique jusqu'à Perols où des avions semblent se poser sur la mer et nous avons marché...marché... et encore marché jusqu'au panneau Carnon. Comme disait Aurélien, çà fait un peu "zone". Et puis après, on arrive sur le port, pas un chat ... on avait l'air de trois pommés à se demander si l'on allait pas faire demi tour jusqu'à ce que les mecs se mettent d'accord pour un restaurant et non pour un sandwich ( de toute façon, il n'y avait pas de sandwicherie). On a mangé des choses étranges, très étranges

 

DSCN2784.JPG

 

... et puis la plage, enfin! L'océan sous le soleil, c'était magnifique. Il y avait comme des paillettes sur la mer et puis on était seuls. En revenant sur le port, quelques petits vieux jouaient à la pétanque. Là, je me suis dis que c'était sans doute à cette heure ci qu'il aurait fallut débarquer. C'était beaucoup plus beau, plus réjouissant. On a reprit le chemin du tram, le chemin de la gare... puis Tcheck le Bis, Tcheck Montpellier.

 

Dans le train qui nous conduisait à Nîmes, Aurélien et moi n'avions qu'une envie: prendre un chocolat chaud ensemble, dans un petit coin de Nîmes. Un petit salon de thé, nos impressions sur la journée, sur nos voyages...puis Nîmes, la nuit, en soirée pour profiter puisque demain est notre dernière journée.


Mais nous n'avons vraiment pas envie de repartir....

 

DSCN2788.JPG

Publié dans We are free

Partager cet article

Repost 0

Mon petit porte bonheur ...

Publié le par Manu

P4030028.JPG

 

 

 

 

Des chats, il y en avait pleins d'autres. Ils étaient tous là, à attendre que l'on fasse notre choix, tous si mignons mais nous ne pouvions en adopter que deux. Mon petit frère a choisi Chaussette et moi Grigri, un coup de foudre. Avec mon petit frère, on est reparti main dans la main avec ma maman et un carton qu'elle portait délicatement. Les deux petites têtes dépassaient des bords. Ils ont grandis ensemble, mon petit frère et moi avons grandis avec eux …

Un soir, je rentrais de ma journée de lycée en pleurs. Je me suis enfermée dans ma chambre et je ne suis pas descendue manger. Puis j'ai entendu des frottements contre la porte. C'était Grigri qui frappait de sa petite patte à la porte. Il m'a regardé, il a miaulé doucement et s'est installé avec moi sur le lit. Il m'a écouté, il m'a rassuré aussi … il a fait ce qu'une maman ferait. Lorsque je suis parti de la maison pour étudier dans le Nord, j'avais une photo de Grigri sur mon mur mais il me manquait, ses ronrons me manquaient. Et quand je revenais à la maison, il me collait tous les soirs, il voulait sa dose de câlins, ceux qu'il n'avait pas eu depuis mon départ.

Avec Grigri est née une véritable complicité; il est tout simplement devenu mon meilleur ami, un confident, mon petit frère aussi. Parfois, je lui parlais en sachant qu'il ne répondrait pas mais il m'écoutait, je le savais. Il savait tout de moi et il a été le premier à savoir quand je suis tombée amoureuse d'Aurélien. J'aimais le prendre contre moi, lui faire pleins de bisous sur ses grosses joues, lui faire des massages sur le ventre et il adorait çà! Il avait l'habitude de faire le fou, de partir en trombes et d'aller faire ses griffes sur le petit marronnier. Son arbre, celui qui continuera à pousser …

Il m'est difficile d'écrire ces mots tant la perte de mon ami m'est douloureuse. Beaucoup de souvenirs, de beaux souvenirs me restent de lui, d'une partie de ma vie dans le Nord aussi. Et aujourd'hui, j'ai la sensation d'avoir perdu une partie de moi, une partie de cette vie qui m'a aidé à grandir, à me forger pendant treize années. Grigri était bien plus qu'un chat, il était ma famille.

 

 

Mon petit porte bonheur ...

 

 

Publié dans Les mots

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>