Des petits bouts de papier

Publié le par Manu

DSCN3077.JPG

Les Sables d'Olonne - Le Remblai et la Plage. 22 juillet 1902 - Collection personnelle

 

 

Mes petits bouts de papier, se sont des cartes postales anciennes que j'ai commencé à rechercher. L'idée, je crois, m'est venu un jour de soleil où je passais par les rues de mon village dans le Nord. Je me disais que je connaissais très mal l'histoire de mon village, ses vieilles maisons, l'ancien temps. Je connais toutes les rues comme ma poche, mais je ne sais rien de ce qu'il y avait avant la grosse maison au carrefour, la maison qui cache le panneau " Château de la Motte" et toutes ces autres demeures en briques.

Mon grand père faisait de la photographie et avait commandé des tirages à un photographe du coin. Je les ai retrouvé; il s'agissait du pont du moulin, du lac à proximité du village, de la Chapelle cachée derrière la forêt... mais rien de très intéressant sur la maison de mes grands-parents ou de la rue principale. Mes grands parents n'étant plus de ce monde, j'ai bien du mal à réunir certains documents. Parce que ma grand mère gardait tout, mon père me l'a dit, elle aurait donc pu avoir quelques cartes postales anciennes de là bas.

 

Alors depuis ce jour, chaque semaine, je fais des recherches. Sur Internet principalement et je regarde tout ce qui porte à la cartophilie et à la région de l'Avesnois, ainsi que de la Vendée. Pour le moment, je restreins mes recherches à environs 30kms autour de mon village et aux Sables d'Olonne ainsi qu'à Noirmoutier en l'ïle. C'est là où j'ai vécu, là ou j'ai passé des journées entières à me balader et se sont ces endroits que je connais le mieux.

 

Ce qui m'intéresse avant tout, c'est bien sûr le côté sentimental, mais également de connaître l'histoire de ces villages que je connais, que j'aime, comment c'était avant, de voir ce qu'ont connu mes parents vers les années 50 et mes grands-parents bien avant.

 

 

1358604863-Ile-de-Noirmoutier-copie-1.jpg

Ile de Noirmoutier, le port de l'Herbaudière

Homard Pacha et son sérail folâtrant sur la plage - vers 1916

 

 

Depuis que mon Papa m'a parlé d'une photographie montrant ma grand-mère devant la boulangerie de sa soeur dans mon village, j'ai l'envie et la certitude que je tomberais un jour sur cette carte. En tout cas, je la cherche, j'en cherche pleins ... mais c'est difficile.

 

Premièrement parce que les collectionneurs sont comme moi: ils se spécialisent bien souvent sur la région dans laquelle ils habitent et ici, c'est les Vosges. Quand je dis " Je cherche le Nord ou la Vendée", j'ai bien souvent un " Je ne fais que la région".

Secundo, certaines cartes postales sont très rares et à ce jour, pour le moment, il m'est impossible de vous dire qu'elles sont les cartes existantes de mon village. D'ailleurs, existe t-il un catalogue comme le BDM et autres ? Je n'en ai pas la moindre idée. Ce que je sais, c'est qu'une côte sur la valeur de chaque carte est instaurée et il est difficile d'évaluer une carte quand on ne sait pas grand chose d'elle. Il y a bien la date ( pas sur toutes, c'est la photographie qui pourra parfois répondre à cette question, ou encore le timbre, l'écriture des gens s'il s'agit d'une carte écrite.), mais il y a aussi l'état de la carte: certains spécialistes rejettent toute carte écornée, toute usure due au temps ce qui est incompréhensible selon moi ( une carte qui a un siècle doit vieillir. Il faut laisser vieillir les choses parce que c'est ce qui fait leur charme !). Le sujet traité peut également avoir son importance: je regardais l'autre jour des cartes sur les grèves de 1906 dans le Nord Pas de Calais. Il y a des moments de l'Histoire qui ont leur symbolique, la catastrophe de Courrières en fait partie. Ce fut la catastrophe minière la plus importante qui déclencha des grèves dans toute la région et ailleurs dans le pays. Elle déboucha sur une instauration du repos hebdomadaire.

D'autres éléments peuvent jouer également sur le prix de la carte. Outre leur rareté, on peut parler de l'évolution physique de la ville, du village, du nom du photographe ...

 

Enfin, il faut savoir que la carte postale est apparue en France en 1873 et sa période faste fut entre 1900 et 1918 ... le téléphone n'existait pas encore et les gens commençait à découvrir les joies des vacances. Évidemment, c'est une période que je recherche mais pas seulement ...

 

Avoir une carte postale montrant une rue dans laquelle je suis passé maintes et maintes fois, une carte ancienne du milieu du XIXème siècle ou d'avant, c'est toujours quelque chose d'étrange. On est d'abord subjugué par la rareté de l'image, par le fait que l'on connaisse mais qu'au fond, c'est une autre époque et puis tout à coup, les questionnements fusent. C'était quand ? Est-ce qu'il faisait beau ? Alors ce magasin au fond de la rue existe depuis toujours ? Qui était cette Catherine qui écrivit un long monologue sur ses vacances sur l'ïle de Noirmoutier en 1936 ...?

 

Je crois que tous ces questionnements me passionnent, que les recherches liées à l'époque sont autant de choses intéressantes. Parce qu'il faut dire aussi que ces cartes, se sont des petits bouts de vies, d'Histoire de notre pays, d'histoire de nos ancêtres aussi. C'est tout cela qui est beau dans ces petits bouts de papier.

 

 

LIESSIES-L-Eglise.jpg

Vue intérieure de l'église de Liessies - carte colorisée, avant 1905 ?

Vu sur chrisnord.sportblog

 

 

N.B: Je viens de trouver les ouvrages spécialisés dans les cartes postales. Il s'agit de la collection NEUDIN ainsi que Le répertoire Carré. Tous deux proposent les cotations de CPA.

Pour vous donner une idée, les cartes que je trouve sont le plus souvent autour de 3€ l'une. Sans doute qu'à l'époque, on les achetait pour presque rien. Des petits bouts de papier qui valent cher donc !

Dans les bourses au collectionneur, on se sent bien souvent les plus jeunes avec Aurélien. La moyenne d'âge de ce genre de bourse se trouve ( à vue de nez) aux alentours des 55 ans. Sans doute parce que, pour la plupart, ces personnes sont nées après la Seconde Guerre Mondiale et qu'il y a beaucoup de questions autour de ce qui se passait avant, du passé de leur famille etc ...( quelle déduction vous me direz !)

 

N.B BIS: Évidemment, si des collectionneurs ou quelque uns d'entre vous qui gardez de belles cartes postales des régions de l'Avesnois et de la Vendée passent par là, n'hésitez pas à me laisser un message ! Merci.

 

 

 

Un peu d'électro pour moderniser tout çà :-)


 

Publié dans C'est subjectif

Partager cet article

Repost 0

Un poème culinaire

Publié le par Manu

bourglinster.jpg

Photo: restaurant la Distillerie

 

 

En ce moment, je fais des recherches pour nos prochaines vacances au Luxembourg. Je pense au Müllerthal, un rêve de nature, de vieilles ruines sans doute. Et puis je suis tombée par hasard sur le restaurant de la Distillerie à Bourglinster.

Le chef René Mathieu, étoilé au guide Michelin 2013 et élu Chef de l'année 2010 pour le Luxembourg par le guide Gault Millau, élabore des menus gastronomiques sur la base d'une cuisine contemporaine dans le souci de la qualité des produits d'hier et d'aujourd'hui.

Il en résulte une carte magnifique avec des noms de menus très poétiques: " Petite poésie de l'hiver " ou encore " Poésie marine et végétale ".

Quand je regarde la carte d'un restaurant, je vais d'abord survoler les desserts; c'est avec les desserts que j'arrive à savoir si oui ou non je mangerais bien. Et là, les desserts me donnent le vertige: la crème de panais au chocolat blanc et vanille par exemple ... mes sens sont en éveil.

Je pense alors à la douceur du panais, au goût prononcé de la vanille qui va venir crépiter dans mon palais, à la gourmandise au chocolat blanc qu'on a tous en souvenir: le bon chocolat blanc que l'on déguste en prenant bien le temps de confronter les arômes ... Tout cela me fait rêver et plus encore lorsque je lis le petit mot du chef qui parle avec poésie de sa cuisine "évasive":

 

" Dans un monde où tout s’accélère, où tout change très vite, les goûts ne cessent d’évoluer. Les frontières s’ouvrent, les espaces se rapprochent….Parce que les saveurs sont une source inépuisable de plaisirs et de surprises, l’univers gastronomique ne saurait rester cloisonné dans ses habitudes, ou sombrer dans la monotonie et la lassitude gustative. Il mérite qu’on le parcourt, qu’on l’explore… que l’on sélectionne en permanence les meilleurs produits. Mon travail se situe principalement dans cette recherche où il faut mettre en valeur le travail des artisans qui respectent leurs produits. C’est la base à la création de mes recettes qui peuvent dévoiler un rapport ludique ou symbolique. Il s’agit d’accorder à la dégustation un univers d’évasion basé sur une approche sensitive mais aussi réflexive, un échange sensuel par le corps mais aussi un transfert esthétique par l’esprit. "

 

 

Pour découvrir en détail la carte des menus du chef René Mathieu, c'est ici .


 

Tout cela ne me dit pas ce que je vais manger demain ...non, pas une conserve !

Publié dans C'est subjectif

Partager cet article

Repost 0

Le museum aquarium de Nancy

Publié le par Manu

DSCN3023.JPG

 

Après les couleurs des carnavals, directions la grisaille de Nancy ! Hier, nous sommes retournés au Museum Aquarium afin de revoir les petits poissons mais également l'exposition Safari Urbain de Laurent Geslin. Une expo plutôt bien fournie en clichés animaliers en tout genre, surtout de renards. En effet, le photographe français à vécut quelques années à Londres et à donc pu travailler sur la recrudescence des renards roux dans la ville. Il en ressort donc des photographies assez impressionnantes dans le sens où ces mammifères semblent faire parti du décor urbain. Ce qui ne laisse pas indifférent ...

 

La collection vivante du Museum présente 57 aquariums avec des poissons venus des quatre coins du monde: des espèces tropicales, d'eau douce...C'est toujours un moment à part cet aquarium. On y est bien, c'est reposant. Je me souviens d'un professeur que j'avais en primaire: il disait toujours qu'un aquarium calmait les élèves. Et puis tous ces petits ou grands poissons aux couleurs magiques, çà calme les nerfs et çà donne le moral !

 

Et puis à l'étage du museum se trouve la collection naturalisée: des espèces animales embaumées ( apparemment 8 000 mais çà me paraît beaucoup ... ils doivent en cacher ailleurs!). On passe alors d'une girafe à un ours, du chimpanzé au morse, en passant par les oiseaux, les papillons et autres petites bêtes assez peu banales. J'aime bien découvrir de nouvelles espèces dans ces musées mais j'ai parfois des questions concernant les animaux empaillés: les a t-on tués rien que pour les montrer au public ? Sans doute que vers le début du XXème siècle et avant, c'est ce qui se faisait, aujourd'hui je me pense pas.

Le Museum Aquarium de Nancy est vraiment un endroit à part qu'il faut prendre le temps de découvrir, d'observer, si possible sans classe d'élèves qui hurlent tout le temps !

 

Voici quelques espèces de la collection vivante.

 

DSCN3007.JPG

Pterois Volitans - Océan pacifique et Indien

 

DSCN3016.JPG

Chelmon cuivré - Indo Pacifique

 

DSCN3028.JPG

 

DSCN3022.JPG

Asterina

 

DSCN3055.JPG

Astropyga radiata - lagons coralliens

 

DSCN3062.JPG

La collection naturalisée et mon beau nounours à moi <3

 

 

Toutes les photos ont été prises au travers des vitres de l'aquarium. ( d'où quelques traces)

Publié dans We are free

Partager cet article

Repost 0

Carnaval de Venise et de Curaçao

Publié le par Manu

jean-marie-boyer.jpg

Un cliché magnifique de Jean Marie Boyer ( de l'an passé, mais le portrait est si beau ...)

 

Pour terminer ma liste d'articles sur les carnavals, voici quelques beaux clichés des carnavals de Venise et de Curaçao.

 

Le carnaval de Venise est une institution, une fête traditionnelle datant du Moyen Age. Pendant quelques jours la ville est alors un immense bal costumé où se mêlent une pléiade d'habits traditionnels vénitiens. Les masques sont directement inspirés de la Commedia dell' arte.

 

scott-stulberg-photography.jpg

crédit photo: scott stulberg photography

 

courtoisie.jpg

Crédit photo: Courtoisie

 

VINCENZO-PINZO_-AFP.jpgCrédit photo: Vincenso Pinto_ AFP

 

 

 

Curaçao, je suis tombée sur quelques photos par hasard. J'avoue que l'endroit ne me disait rien. Une île sous le vent, des Petites Antilles rattachées aux Pays Bas ... c'est sans doute méconnu mais que çà semble beau là bas! J'y ai donc retenu quelques photos glanées sur Internet ...

 

caribbean_map.gif

 

 

Johnny-Friskila-curacao.jpg

Crédit photo: Johnny Friskilä

 

Johnny-Friskila.jpg

Crédit photo: Johnny Friskilä

 

Johnny-Friskila-2.jpg

Crédit photo: Johnny Friskilä

 

karen-atthiah.com.jpg

crédit photo: karen atthiah.com

Publié dans We are free

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>